Erasme Eloge de la folie


ERASME (1469-1536)
Humaniste hollandais.

Éloge de la folie
Ce petit livre, plein d'humour, est à savourer avec délectation.
Éditions mille et une nuits
page 84



Mais voici des gens qui sont, sans contredit, tout à fait des nôtres. Je veux parler de ceux qui se plaisent à écouter ou à débiter toutes ces fables ridicules de miracles et de prodiges. Avec quel plaisir, avec quelle avidité le peuple n'écoute-t-il pas toutes ces histoires incroyables de spectres, d'esprits, de revenants, d'enfer, et tous les autres prodiges de cette espèce ! Plus le narrateur s'écarte de la vraisemblance, plus il est sûr d'en imposer à ses auditeurs, et de chatouiller agréablement leurs oreilles avides. II ne faut pourtant pas croire que toutes ces choses n'aboutissent qu'à désennuyer ceux qui les disent ou qui les écoutent; elles ont une utilité bien plus solide, elles servent à faire bouillir la marmite des prêtres et des moines.

Sur le même sujet: Les miracles _ Lourdes vu par Larousse. _ Lourdes, les apparitions. _ La Salette

Variante laïque actualisée
Mais voici des gens qui sont, sans contredit, tout à fait des nôtres. Je veux parler de ceux qui se plaisent à écouter ou à débiter toutes ces fables ridicules de mondialisation et d'économie. Avec quel plaisir, avec quelle avidité le peuple n'écoute-t-il pas toutes ces histoires incroyables de réduction de coût, de diminution de salaire, de diminution de protection sociale, d'immigration, de licenciements nécessaires, d'isolement ! Plus le narrateur s'écarte de la vraisemblance, plus il est sûr d'en imposer à ses auditeurs, et de chatouiller agréablement leurs oreilles avides. II ne faut pourtant pas croire que toutes ces choses n'aboutissent qu'à désennuyer ceux qui les disent ou qui les écoutent; elles ont une utilité bien plus solide, elles servent à enrichir certains hommes politiques et profiteurs.

Encore un penseur qui n'est pas respectueux des préceptes immuables de son époque.
Souvent j'entends dire: "Il faut replacer le texte dans son contexte historique", pour justifier certaines inepties sur l'esclavage et la misogynie par exemple (les épîtres de Paul en sont truffées). Erasme au XVI e siècle à la belle époque de l'inquisition n'hésite pas à se lever contre les tabous.
Qui oserait dire aujourd'hui que nos dirigeants (politiques ou privés) et leurs serviteurs: certains journalistes *   (par exemple), ne pensent qu'à leur marmite en nous racontant des fariboles et qu'ils cherchent à nous emburelucocquer *   l'esprit juste pour leur intérêt.