PASCAL

Pensées
Section 1
"Pensées sur l'esprit et sur le style"



Lorsqu'on ne sait pas la vérité d'une chose, il est bon qu'il y ait une erreur commune qui fixe l'esprit des hommes, comme, par exemple la lune, à qui on attribue le changement des saisons, le progrès des maladies, etc.; car la maladie principale de l'homme est la curiosité inquiète des choses qu'il ne peut savoir; et il ne lui est pas si mauvais d'être dans l'erreur, que dans cette curiosité inutile.

Aviez-vous trouvé l'auteur?
Étonnant!
Le grand scientifique qu'est Pascal fait l'éloge de l'obscurantisme.
Il vaut mieux croire à des fadaises plutôt que de chercher la vérité dit-il.
Qu'est-il arrivé à ce grand savant l'alter ego de Newton, Copernic, Galilée, Descarte?
Quelles influences destructrices l'ont conduit dans cette position rétrograde?