Premier livre

XXI.-- CI DEVISE DE LA PROVINCE DE TURCOMANIE

Dans la province de Turcomanie sont trois sortes de gens : ce sont Turcomans, qui adorent Mahomet et tiennent sa loi [ . . . ] Les autres gens sont les Arméniens, assez imparfaits Chrétiens, et les Grecs, qui demeurent mêlés dans villes et villages, et vivent de commerce et d'artisanat. [ . . . ] Ces Tartares n'ont souci de savoir quel Dieu est adoré dans leurs territoires. Si seulement tous sont fidèles au seigneur Kaan et très obéissants, et payent le tribut fixé, et se maintiennent bien en justice, de votre âme vous pouvez faire ce qu'il vous plaît. Toutefois, point ne veulent que vous médisiez de leur âme, ni fassiez faute de les aider dans leurs entreprises.
Et faites ce que voudrez avec votre âme et Dieu, que vous soyez Juif, Païen, Sarrazin ou Chrétien habitant parmi les Tartares.

Du même auteur: Second livre_ LXXXVIII.- ENCORE DE LA FÊTE QUE FAIT LE GRAND CAN POUR SA NATIVITÉ
Ce jour-là, tous les peuples, quelle que soit leur foi, Idolâtres, Chrétiens, juifs, Sarrazins, et autres, font grandes oraisons et prières aux idoles ou à leur Dieu avec grands chants, lumières et encens, pour que soit protégé et sauvé leur Seigneur, et qu'il ait longue vie en joie et en santé, sécurité, prospérité

Commentaire Aout 2014
Désolé de contredire la thèse du dessin ci-dessus, mais au moyen âge en Turquie il y avait plus de tolérance qu'actuellement au moyen orient et hélas partout dans le monde.

Commentaire Janvier 2015
Du XIIIe siècle au XXIe siècle, la tolérance a disparu.
C'est triste de voir que l'Homme rétrograde.
Je pense que l'humanité évolue continuellement dans un mouvement chaotique d'une attitude rationnelle et humaniste (les lumières) à un comportement avilissant et autodestructeur.