Léo Ferré

"Comme une fille"



Comme une fille
La rue s´déshabille
Les pavés s´entassent
Et les flics qui passent
Les prennent sur la gueule
Paris, Marseille
Les rues sont pareilles
Quand le sang y coule
La mort y roucoule
Une rose dans la gueule


Léo ne donne pas dans la nuance. Il exprime la colère populaire sans nuance.
Je ne suis pas partisan de cette violence. Mais elle peut éclater spontanément à la suite de législations provocantes.
Que les "dirigeants * " soient prudents avant de légiférer brutalement.

N'est ce pas Jupy * !