SPINOZA

L'ÉTHIQUE

Quatrième partie
De la servitude humaine

Proposition XLV


Entre la moquerie et le rire, je fais une grande différence. Car le rire, comme aussi la plaisanterie, est une pure joie; et par conséquent, pourvu qu'il ne soit pas excessif, il est bon par lui-même. Et ce n'est certes qu'une sauvage et triste superstition qui interdit de prendre du plaisir. Car, en quoi convient-il mieux d'apaiser la faim et la soif que de chasser la mélancolie ? Tels sont mon argument et ma conviction.

Voila qui est bien réjouissant en ces temps de crise.
Les oiseaux de mauvaise augure annoncent des catastrophes (ce sont les mêmes qui affirmaient que l'économie libérale apporterait le bonheur à tous).
Qu'est-ce qui motive cette morosité ?
L'économie va mal !
Le marché est morose.
Mais nous comment nous irons nous? Personne ne s'y intéresse.
Chaque personne est plus importante que le CAC40, les marchés, les "AAA".

Il est temps d'inverser les valeurs.

Commentaire de novembre 2012