Marie-Joseph Chénier est le frère du poète André Chénier.



C'est le peuple qu'il faut éclairer, et c'est l'argent du peuple qui paie ce magistrat de la Librairie, chargé d'intercepter les lumières; car le peuple est toujours contraint de payer pour être opprimé.


Bien que ce texte ait été écrit avant la révolution, il est, hélas, toujours d'actualité.