Chapitre:

PENSEES INACTUELLES

page 59 ("J'AI LU" 5629)



Si Jésus était mort empalé plutôt que crucifié, il n'y aurait plus que les paratonnerres sur les églises.



Cette citation doit révolter certains bien-pensants. Cependant ce n'est qu'un simple trait d'humour. L'auteur étant mort peut-être est-il en train d'expier ce "blasphème"; mais j'en doute.
Je trouve tout de même curieux que les chrétiens aient choisi un supplice mortel comme symbole de leur croyance, alors que le Christ ressuscité aurait plus fière allure. Je persiste à penser que le christianisme est une religion faite pour la soumission et l'esclavage et qu'elle a été créée par Paul pour assujettir les peuples au pouvoir romain et que d'autres en ont profités et en profitent encore.

En complément (même livre, même auteur):
Le jour du jugement dernier, Dieu comparaîtra devant moi.