Eugène Pottier
auteur des paroles de "L'Internationale"

Ni Dieu ni maître (1884)





Ni Dieu ni maître
Nous ne voulons ni Dieu ni maître
Entravant notre liberté,
[ … ]

Ceux qui possèdent la richesse,
En ce monde pour nous fatal,
Ont seuls le droit à la paresse
En détournant le capital.
Grâce à la valeur monétaire,
Le travail se voit accablé,
Lève-toi donc prolétaire,
Et reprends ce qu'on t'a volé !

      
Reprise par Léo Férré


Cette parole d'Evangile
Qui fait plier les imbéciles
Et qui met dans l'horreur civile
De la noblesse et puis du style
Ce cri qui n'a pas la rosette
Cette parole de prophète
Je la revendique et vous souhaite
Ni Dieu ni maître

Nous voilà revenu au XIX e siècle.
Il n'y a pas de sens à l'Histoire. Ce n'est qu'un mouvement chaotique (au sens mathématique du terme ).
Tout recommence tout en étant différent.

à voir: LA THEORIE DU CHAOS de JAMES GLEICK