Saint Augustin

Confessions

Livre X : Examen de conscience



Pour conclure donc, la mémoire est comme l'estomac de l'esprit, tandis que joie et tristesse équivalent, douce et amère, à des nourritures. Confiées à la mémoire, c'est comme si elles passaient dans l'estomac : elles peuvent s'y loger et ne peuvent y avoir de goût. L'idée fait rire d'une ressemblance entre ceci et cela ; néanmoins il n'y a pas que dissemblance.

Après la pénible lecture des "Confessions" de Saint Augustin, après une overdose d'incitations à la pratique religieuse catholique (qui ne m'ont pas convaincu, j'ai tenu bon), j'ai trouvé cette perle.
Enfin un peu de fantaisie.
La mémoire c'est comme un estomac qui stock et qui n'analyse pas.
Cette comparaison est plus imagée que nos analogies modernes de disques durs, CDR, DRW, RAM, ROM, PROM, EPROM, cassettes (pour les plus vieux), bandes perforée ou cartes perforées (pour les australopithèques).
Si vous êtes tentés par l'aventure et de faire "les confessions" comme certains font le "Dakar" soyez courageux. Le sommeil sera votre pire ennemi.
Arriver intègre au bout du raid ? Rien n'est moins sûr.
Peut-être adopterez vous la bure des moines et abandonnerez vous votre famille en pleurs.
Courage si vous tenez le coup, vous trouverez peut-être d'autres perles.
Si vous n'avez pas une exceptionnelle force de caractère; faites plutôt le "Dakar".