Père Duschesne
Probablement : Jacques-René Hébert

Les colères du père Duchesne



Le plus grand malheur de l'homme, c'est l'ignorance, foutre ! elle est la cause de presque toutes les sottises et de tous les crimes qui se commettent sur la terre. C'est elle, foutre ! qui a engendré, tous les maux qui nous affligent. Le despotisme est son ouvrage, le fanatisme est son chef-d'oeuvre ; car, foutre ! si les hommes avaient eu le sens commun, jamais ils n'auraient été dupes des tours de gibecière des charlatans à calotte, et ils ne se seraient pas laissé lier, garrotter et museler pendant tant de siècles par des faquins qui osent s'intituler princes, rois, empereurs.

C'est un lieu commun, bien connu.
Cet argument est souvent détourné en développant une formation très orientée.
On l'a vu sous le régime nazi, sous les régimes communistes russe et chinois.
Soyons vigilant sur la formation des futures générations. Ceux qui tiennent la jeunesse tiennent l'avenir. La tendance actuelle au libéralisme débridé favorise le développement du népotisme* et de la ploutocratie*. Il cherche à stabiliser l'existant, que la fortune aille à la fortune. Au peuple on lui donnera des "lofts", et des "stars Académies". On en fera des bons consommateurs de Nick, de Mac Do, de voitures et de chansons lénifiantes et standardisées.
Où sont nos vieux instituteurs défenseurs farouches de la laïcité, qui formaient des citoyens?