Henri Roorda  * _Le rire et les rieurs _L'humoriste et le fanatique _page 46

Pour l'humoriste, rien n'est absolument sérieux. Il ne connaît pas de choses assez sérieuses, pas un dogme assez vénérable pour justifier la violence de ceux qui tuent au nom du Vrai et du Bien. L'humoriste est l'adversaire naturel du fanatique. Dans l'esprit de celui-ci, il y a une certaine « raison » qui l'oblige à regarder longtemps le même aspect de la vérité. Incapable de voir les problèmes comme d'autres les voient, il est intolérant. Son intolérance fait sa force. Au moment d'agir, il ne connaît pas les hésitations de ceux qui comprennent trop de choses. Les fanatiques sont souvent des entraîneurs d'hommes. Dans tous les grands mouvements historiques, ils ont joué un rôle important.

L'humour ne sied pas aux fanatiques de tout poil.
Il n'y a pas d'humour dans les religions et les dictatures. On y trouve que des dogmes, des règles. Ceux qui croient détenir la vérité ne font que d'éditer des oukases.

L'humour est le dernier refuge avant le désespoir.


Le point de vue de Jean Yanne:
L'humoriste est là pour désacraliser les choses en faisant des pirouettes autour de l'ordre établi.
(Je suis un être exquis_L'humour et la connerie)

Personne n'est vraiment capable de donner une définition de l'humoriste. Pour moi c'est quelqu'un qui regarde les mêmes choses que les autres, mais qui les voit différemment.
(Pensées, répliques, textes et anecdotes_Pensées)