BERNARD MARIS
Antimanuel d'économie
Principes de scolastique économique; 2 la politique dans l'économie; page 63
C'est moins truculent que Rabelais, moins pétillant qu'Erasme, moins novateur que Nietzsche, mais c'est plaisant à lire. Enfin nous apprenons que les "lois économiques" ne sont que des créations humaines et n'ont rien à voir avec la loi de la gravitation universelle.


L'opinion est inquiète, comment la rassurer? L'expert est là, avec son eau bénite libérale. Hélas, il sait aussi être nuisible. Venu de Harvard'°, c'est lui qui, avec sa fausse bonhomie, son abécédaire libéral, cette économie des évidences, a plongé la Russie dans une incroyable récession dont elle sort à peine, frappée de plein fouet par un effondrement de l'espérance de vie, et en prime par l'émergence d'une mafia qui s'est partagé le patrimoine public et a su ristourner quelques substantielles miettes aux conseilleurs. C'est aussi lui, avec sa bêtise et sa faconde, mené par un illuminé religieux placé à la tête du FMI, qui a aggravé les maux du tiers-monde au nom de I'« ajustement structurel » et autres méchants coups destinés à maintenir la tête sous l'eau de ceux qui se noyaient". Lui, jamais puni (même pas pour avoir puisé de façon avide et évidente dans la caisse comme dans le cas des « conseillers » américains de Moscou), responsable mais jamais coupable d'une famine, d'une récession, de la destruction de l'environnement, du malheur, tout simplement. Heureusement l'expert du Nord bêlant chez lui est moins nuisible. II détient moins de pouvoir et se trouve là pour agiter l'encensoir et chanter en canon les louanges du marché et de la flexibilité. Pas toujours, d'ailleurs. Nombre d'experts sont de vrais savants, honnêtes, pondérés, rigoureux: le rapport Charpin sur les retraites en est un bon.

Peut-on être expert dans des "sciences molles" qui sont liées au comportement humain donc soumises à des modes, des rumeurs, des politiques, des intérêts particuliers ou privés.
C'est aussi valable pour les psys. L'affaire d'Outreau en est la triste démonstration.

Les experts ont oubliés d'annoncer et surtout de faire éviter la crise financière de 2008.
Sans complexes ils continuent à pérorer sur les mass media.


Décembre 2015

A titre d'exemple:
Lors d'une Nième crise du pétrole; un fameux expert annonçait que le coût d'un baril de pétrole passerait inéluctablement à 200 $. Croyez vous que plein de honte il se cache au fond des bois ou en Suisse. Que nenni il continue à pérorer et conseiller les puissants de tout poil (politiques et autres).
Et la crise est toujours là, mais pas celle du pétrole.