DIDEROT


Edité en 1777

page 17




Mais croyez-vous que les terribles ravages qu'elle [la religion] a causés dans les temps passés, et qu'elle causera dans les temps à venir, soient suffisamment compensés par ces guenilleux avantages-là ? Songez qu'elle à créé et qu'elle perpétue la plus violente antipathie entre les Nations. Il n'y a pas un musulman qui n'imaginât faire une action agréable à Dieu et au saint Prophète, en exterminant tous les chrétiens, qui de leur côté ne sont guère plus tolérants. Songez qu'elle a créé et qu'elle perpétue dans une même contrée des divisions qui se sont rarement éteintes sans effusion de sang. Notre Histoire ne nous en offre que de trop récents et trop funestes exemples. Songez qu'elle a créé et qu'elle perpétue dans la société entre les citoyens, et dans les familles, les reproches, les haines les plus fortes et les plus constantes.
Le Christ a dit qu'il était venu pour séparer l'époux de la femme, la mère de ses enfants, le frère de la sueur, l'ami de l'ami; et sa prédiction ne s'est que trop fidèlement accomplie. (1)

NDW ** : (1) Mathieu10.35


Commentaire de Novembre 2008
Les exemples récents ne manquent pas pour illustrer ce thème.
Les discours pour ne pas dire les prêches de notre Président (2007) * sont des insultes portées à la pensée du siècle des lumières.
C'est vrai qu'il n'est pas concerné par ce passé. Il reste très marqué par ses origines austro-hongroises et cherche à reconstituer le monde d'opérette de "Sissi" et ses fastes.

Commentaire de Mars 2016
Si certains croient encore dans l'épanouissement de l'homme par les religions; qu'ils nous expliquent en quoi les attentats sont-ils utiles?
La république doit juste admettre les religions et controler leurs excès.