Guy Béart

La vérité



Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D´abord on le tue
Puis on s´habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être exécuté.


La vérité, chacun a la sienne. Si celle-ci diverge de la conception officielle ou de la majorité ou dérange des puissants, en la diffusant l'auteur risque la prison voire la mort. Celle-ci peut faire suite à un procès ou un attentat.
Quelques victimes (1)  qui ont trop défendu leur vérité.

Gracchus Babeuf (1760-1797) Guillotiné
Etienne Dolet (1509-1546) Brulé au milieu de ses livres
Thomas More (1478-1535) Décapité
Bruno Giordano (1548-1600) Brulé vif
Galilée (1564-1642) En prison malgré son abjuration.
Martin Luther King (1929-1968)   Assassiné

Juillet 2013.
Ça se confirme. On ne doit pas parler des "grandes oreilles" américaines. Sinon c'est la prison ou le risque d'être apatride rejeté par presque tous les états et même de celui dont la devise est "Liberté égalité fraternité".
Que la France reste neutre, c'est déjà une lâcheté. Qu'elle prenne une part active en interdisant le survol d'un avion qui était susceptible de transporter le "délinquant", c'est faire allégeance.
Ce que n'a jamais fait le Président 1995 * ; bien qu'il traîne un paquet de casseroles.

1_non des martyres ce mot a une trop forte connotation religieuse.