Livre cinquième
Nous, les sans-peur.
381


La question de la compréhension
_Lorsque l'on écrit, on tient non seulement à être compris mais certainement aussi à ne pas l'être. Ce n'est nullement une objection contre un livre que quelqu'un le trouve incompréhensible : peut-être cela faisait-il partie des intentions de l'auteur de ne pas être compris par « n'importe qui ». Tout esprit distingué et de bon goût choisit ainsi ses auditeurs lorsqu'il veut communiquer ; son choix ferme la porte aux « autres ».

Cette extrait est à rapprocher de celui- de Spinoza (CARSCS ** ) :
A ceux qui ne sont pas philosophes, je ne recommande point mon traité, car je n'ai aucune raison d'escompter qu'il puisse leur plaire. Je sais, en effet, combien sont enracinés les préjugés, auxquels tant d'hommes s'adonnent sous couleur de religion.
Pour paraphraser Pierre Desproges:
On peut réfléchir sur tout mais pas avec tout le monde.