Max Stirner (1806-1856)

L'Unique et sa propriété (1843)

II. Anciens et modernes
   3. Les hommes libres
      - 1. Le libéralisme politique


L'argent gouverne le monde, voilà le thème dominant de l'époque bourgeoise : un noble sans propriété, un travailleur qui ne possède rien sont des « meurt-de-faim » qui ne comptent pas au point de vue politique. La naissance et le travail n'y font rien, c'est l'argent seul qui donne à l'homme sa valeur. Ceux qui possèdent exercent la souveraineté, mais l'État prend parmi ceux qui ne possèdent pas, ses « serviteurs »; il les élève à son service et leur donne de l'argent (traitement) suivant la part qu'ils prennent à la souveraineté (gouvernement) qu'ils exercent en son nom.


Depuis 1843 des progrès sont faits (électricité, radio, télé, automobile, avion, conquête de l'espace, Internet, médecine,...).
Mais l'économie, la gestion de la richesse, la finance profitent toujours aux mêmes.
Depuis la fin du communisme (régime raté), le libéralisme financier s'est mondialisé et profite des progrès pour qu'une élite s'enrichisse grossièrement.
Et aujourd'hui encore:
"L'argent gouverne le monde"
Que faire? On sait que les révolutions ne font que changer de profiteurs.
Le mieux est que chacun prenne conscience de son importance et ne se laisse pas guider par une quelconque élite (religieuse, politique, philosophique ou autres).

Note: Je trouve que dans ce cadre les idées libertaires sont intéressantes. Mais je condamne formellement les actions violentes surtout celles qui mettent en cause la vie d'autrui.